Les vérités sur la parentalité que seules les mamans comprendront

Les Vérités sur la Parentalité que Seules les Mamans Comprendront…

 

Tu t’es déjà demandée ce que la maman que tu es aujourd’hui dirait à la femme que tu étais il y a encore quelques années ? Si tu veux mon avis, elles auraient beaucoup de choses à se dire. 

Mais s’il est vrai que chaque famille est différente, il y a des expériences, des observations et des sentiments à propos de la parentalité qui vont sans dire – littéralement. 

Enfin… Il y a quand même une chose qui est sûre dans l’histoire. Jamais tu ne l’aurais imaginée comme ça.

Même en lisant toutes les ressources possibles sur le sujet, il y a tellement de vérités sur la parentalité que tu n’aurais pas pu comprendre sans les vivre. 

Alors, que tu sois maman pour la première fois ou que tu attendes en ce moment-même ton 4e enfant, je suis persuadée que tu te reconnaîtras dans plusieurs de ces vérités – si ce n’est dans toutes. 

Allez, installe-toi confortablement. Décollage imminent pour une série de faits sur la parentalité qui reflète la dure (mais parfois très amusante) réalité de la vie de maman. 

 

Tantôt tu Apprécieras tes Compétences en Parentalité, tantôt tu les Remettras en Question 

 

Tu te demanderas si tu es vraiment faite pour ça. 

En fait, il y aura des jours où tu ressentiras ton rôle de maman comme une terrible erreur. Ouais, bon… Il faut dire les choses comme elles sont. Mais pas de panique, tu n’as pas à te sentir mal de penser ça. 

 

Quiconque prétend que la parentalité est un long fleuve tranquille est un vilain menteur. N’importe quelle maman est déjà passée par là. Tout simplement parce que les erreurs font partie du rôle. 

 

Tu blesseras accidentellement ton enfant – au moins une fois – et la culpabilité sera insupportable. 

 

Les scénarios sont si nombreux… Une micro seconde d’inattention après avoir posé bébé sur le canapé, un bébé aux tendances cascadeuses, ou même des premiers pas très mouvementés… Un accident est tellement vite arrivé.

Parfois, tu veux juste jouer avec ton enfant et tu lui fais mal sans le vouloir. Ne t’en fais pas trop pour ça, tout parent qui se respecte a déjà ressenti au moins une fois ce fichu sentiment de culpabilité après avoir accidentellement blessé son enfant. 

 

La parentalité sera bien plus difficile que tu ne l’avais imaginée. 

 

Pour être totalement honnête avec toi, la plupart des parents s’inquiètent des premiers mois en pensant que calmer les coliques de bébé sera le plus gros de leurs soucis.

Bon, pour les avoir connues, je ne suis pas folle au point de les sous-estimer. Mais attends de connaître la période du NON, le Terrible Two ou la pré-adolescence. 

 

Tu peux me croire, tu regretteras le temps où ta plus grande inquiétude sera de savoir si ton bébé fera une nuit complète. 

 

Tes propres démons seront miroités par tes enfants. 

 

Ta frustration, ton manque de concentration, ta tendance à procrastiner, ou ton petit côté bordélique… Tous ces vilains petits défauts finiront par se voir en tes enfants. Et le moins qu’on puisse dire, c’est que ça te fera grincer des dents. La bonne nouvelle, c’est qu’après avoir été témoin de ces mauvaises habitudes, tu finiras par devenir une meilleure personne. Enfin… En théorie. 🤣

 

Tu imiteras tes propres parents. 

 

Au début, tu ne t’en rendras même pas compte parce que c’est un poison qui agit par minuscules doses. Jusqu’à ce qu’un jour, tu te mettes à dire un truc comme “Tu crois que je suis Rothschild moi ?!” et que tu sois choquée de toi-même. 

 

Papa (ou Maman) sort de ce corps !

 

Tu deviendras un interprète pour bébé.

 

Pendant une période qui te paraîtra être une éternité, tu seras la seule et unique personne dans cette galaxie à pouvoir comprendre ton enfant. Du coup, il t’arrivera de dire des trucs comme : “Elle a faim”, “Elle voudrait encore du lait”, ou “Elle a peur des brocolis. Désolée. » devant des adultes qui te regardent éberlués après avoir entendu la « phrase » d’origine que tu viens de traduire. 

 

Bref. Un jour tout à fait normal dans la vie d’une maman. ^^

 

Ta Vie Changera du Tout au Tout 

 

Et éventuellement, ton compte Netflix sera envahi de suggestions jeunesse.

 

Le pire dans l’histoire, c’est que tu ne réaliseras même pas la supercherie jusqu’à ce qu’un beau jour la transformation soit totale. 

 

C’est vendredi soir et tu as enfin une bonne soirée de calme en perspective. Affalée sur ton canapé, tu erres désespérément sur Netflix pour trouver quelque chose d’intéressant à regarder. Sauf que tout ce que tu vois passer dans tes recommandations, c’est Princesse Sarah, Shrek et Moi Moche et Méchant. 

 

Youhou, on se croirait presque en soirée pyjama… À 30 piges. 

Ton chat ne sera plus (vraiment) ta priorité. 

 

Pauvre petit minou habitué à être le centre de l’attention jusqu’à ce qu’un mini toi débarque. Maintenant, tu te demanderas quand est-ce que tu lui as rempli son bol d’eau pour la dernière fois… Je répète, pauvre petit minou…

 

Tu réaliseras par la même occasion que ton enfant est particulièrement doué pour aspirer la moindre particule de ton temps du haut de ses 50cm.

 

Spoiler : Tu préfèreras parfois nettoyer la litière que repasser un énorme panier à linge de vêtements pour bébé. 

 

Qui dit mieux niveau torture ? 

 

Parler ou sortir avec des amis qui n’ont pas d’enfant te semblera étrange. 

 

À qui la faute ? Personne. Disons juste que ça te démange de parler de tes enfants, de leurs progrès, des dernières activités que vous avez faites ensemble, ou des photos que vous avez prises. Sauf que… Bah… Tes amis, eux, veulent plutôt parler carrières, vacances, ou juste du dernier livre qu’ils ont lu. 

Ahhh… Mais ouiiii….Toutes ces choses pour lesquelles tu n’as plus une minute quoi. 

Plus rien ne pourra t’embarrasser.

 

Nope. Rien du tout. Pas même d’emmener ton enfant à l’école en pyjama, ni de faire des voix idiotes ou de chanter pour ton bébé qui crie dans l’avion. 

En même temps, après avoir eu affaire à un “maman, je suis trop pressé” sans aucune toilette dans les 10 km à la ronde, je pense que ta dignité a difficilement vu pire. 

Ah si, peut-être bien les cacas surprise de bébé quand tu n’as prévu aucun change.  Ouais. Je sais que tu vois exactement de quel genre de caca je parle. 🤣

Dans ces moments-là, ta dignité peut bien aller voir ailleurs si tu y es. 

 

Il s’écoulera bien des jours avant que tu ne puisses à nouveau faire caca en paix.

Et pourtant, tu vas en utiliser des stratagèmes. Tu en seras réduite à emmener ton enfant avec toi aux toilettes – pas très glamour. D’ailleurs, si tu n’as pas encore basculé de ce côté de la force, je te conseille vivement de lire mon article 10 Tips Spécial Angoisse de Séparation -pour ENFIN faire Pipi en Paix !

 

Le pire, c’est que ça ira en s’aggravant. Avec des petites mains qui viendront toquer à la porte pour savoir si tu as bientôt fini… Ou des ados qui viendront t’interrompre au temple de la paix pour te demander où se trouve X chose.

Eh oui, tu tiendras l’inventaire des affaires de tout le monde dans cette maison. Voilà, c’est dit. 

 

Tu te rendras à l’évidence : 24h c’est très court. 

 

Oh et puis tu feras le même constat que tu aies un bébé ou des ados. Entre les responsabilités, jouer le taxi de l’un et de l’autre, superviser les devoirs… Même ta to-do list priera pour finir en boule à la poubelle. 

 

Chaque jour où tu pourras coiffer tes cheveux, ou mettre de l’après-shampoing sera une victoire. 

Ok. Je suis peut-être un peu trop optimiste. Disons, chaque jour que tu pourras prendre une douche… D’accord, d’accord. Juste changer tes vêtements. 

 

Tu Deviendras une Personne Totalement Différente

 

Tu te découvriras parfois des compétences de ninja.

 

Oui, parce que sortir de la chambre d’un bébé la nuit, en évitant le moindre petit obstacle qui pourrait le réveiller, demande de vraies compétences de ninja. 

 

Tiens, je te mets au défi de retirer ton sein (ou le biberon) de la bouche de ton bébé endormi près de toi, d’enlever sa tête de ton bras et de te faufiler hors de sa chambre sans le réveiller.

3…2…1… Une vraie bombe à retardement ce truc.  

Tu riras plus que tu ne l’aurais cru possible. 

 

Tes enfants seront de véritables clowns. Sachant cela, le fou rire face à face avec la tête de ton enfant qui a piqué ton maquillage pour se peindre le visage, ou celui que tu retiens de toutes tes forces alors que tu es censée le gronder, est inévitable. 

 

Autant accepter l’idée : tes enfants diront et feront des choses qui te feront rire à en avoir mal au ventre. 

 

Les enfants des autres te saouleront. 

Avant, tu aimais les enfants plus que tout. Mais ça, c’était avant.

 

Maintenant, rien que la perspective d’une maison remplie des cris d’enfants te file la nausée. Attends, tu passes déjà assez de temps à supporter les pleurnicheries, les disputes entre frères et sœurs et à gérer les crises avec diplomatie. 

 

Après ça, rien de plus normal qu’un niveau de tolérance proche de 0 quand d’autres enfants sont dans les parages…

 

Ta garde-robe ne volera pas bien haut.

Alala, il est bien loin le temps où toutes tes copines admiraient tes nouvelles tenues. Maintenant, tu as une seule règle pour tous tes vêtements : tant que c’est confortable, c’est parfait. En d’autres mots, ta garde-robe se résume à des pyjamas, des leggings, des gilets et des sweats.

 

Tu t’es reconnue ? 🤣


Déjà, si tu te fais peur en passant devant le miroir ou en ouvrant la caméra avant de ton tel sans le faire exprès… Félicitations : tu es bien maman. 

 

Fiouuu écrire cet article m’aura bien fait rire. Et tu sais quoi ? J’ai encore beaucoup de vérités sur la parentalité en stock. Mais on va s’arrêter là pour ne pas heurter les âmes sensibles. 😅


Et de ton côté, quelle vérité t’a le plus parlé ? Dis-moi tout en commentaires. 

12 commentaires

  • Imane

    Toutes les vérités étaient géniales et c’était agréables de les lires et de ne pas se savoir seule! Merci pour cet article .

    J’ai particulièrement bien mais rigolé à  » Tu riras plus que tu ne l’aurais cru possible « –> le maquillage sur le visage et les vêtements c’est du vécu 😂

  • Belabhar

    Alors la ,vraiment , je pensais que tu t’adressessais à moi!!la garde robe,c’est tout à fais ça !mon visage sur l’appareil foto de mon téléphone quand j’ai pas fais exprès de l’ouvrir, me fais flipper 😱!j’ai aussi droit à du courrier quand je suis aux toilettes🤓!mes enfants me font des dessins ou des lettres et me les glisse sous la porte 🙄

  • Oum Ilyass

    Barak allahu fiki pour cet article. Honnêtement c’est la première fois que je prend le temps de lire jusqu’à la fin
    Premièrement il tombe a pic, tu sais quand tu es dans la période où tu remets tout en question
    Deuxièmement c’est un très beau rappel pour nous montrer que même si tout n’est pas tout beau tout rose ou comme on l’imaginait (rêvait plutôt ahah) et ben on a le plus beau rôle. Ça nous montre également l’importance, la place immense que l’on a pour ces petits être où finalement tout tourne autour de nous.
    Mon mari me dit souvent que si je n’étais pas là ils seraient perdu lui compris et bien je ne l’imaginais pas mais finalement quand on fait la liste de tout ce que l’on fait au quotidien pour tout ce petit monde… Allahuma barik Allah nous a vraiment donner la plus belle place en tant que femme al HamdouLLILLAH

  • Sitan

    Franchement top l’article !
    C’est écrit avec le coeur, c’est spontané, ironique et tellement vrai !
    Merci pour ces mots !!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.