élever un enfant seul n'a rien de facile

Élever un Enfant Seule | Quand l’Éducation tourne à l’Orage 🌩️

Élever un enfant n’est déjà pas de tout repos. Mais alors, le faire avec une seule paire de bras au lieu de deux, c’est quand même nettement plus compliqué. Bon, le seul avantage là-dedans, c’est que tu peux lui dire agacée “je n’ai QUE deux bras !” sans trop culpabiliser. 😏 Plus sérieusement, je pense que la monoparentalité ne devrait pas être un sujet tabou. Au contraire. Je ne suis pas dans cette situation, mais je sais que des centaines d’autres mamans qui me suivent le sont. Alors, si tu débutes une nouvelle semaine en te demandant comment tu vas bien pouvoir gérer tes enfants aujourd’hui, accorde-toi une pause. Un petit moment rien qu’à toi pour lire cet article que j’ai concocté pour t’aider dans ton quotidien. Voici 5 pistes pour faciliter toute maman qui doit élever un enfant seule

1- Lâcher prise : Accepter que l’imperfection est parfaite 

Ce n’est pas parce que tu lis un article sur le site d’une éducatrice Montessori que ma maison ressemble actuellement à un rayon Ikea. Alors pourquoi devrais-tu culpabiliser et te mettre en tête que tu n’es pas à la hauteur pour t’occuper seule de tes enfants. Il y a des jours avec et des jours sans, c’est comme ça et tu n’y peux strictement rien. Tu liras qu’il faut suivre une routine stricte, te lever à 5h du matin et faire 15 pompes avant de débuter ta journée. ^^ Ça va deux minutes. D’ailleurs, si tu pensais trouver ce genre de conseils culpabilisants à souhait, tu n’es pas au bon endroit. Je vais plutôt t’encourager à t’écouter. Tout simplement. Rien ne sert de te fixer une routine stricte, ou d’avoir des attentes irréelles. Certains jours tu pourras soulever des montagnes, tandis que d’autres tu seras fatiguée à la simple idée de parler. Et à ce moment précis, tout ce qui compte c’est de lâcher prise. En d’autres mots, il faudra bien que tu réalises un jour ou l’autre que tu n’es qu’une maman imparfaite. Tu as le droit de ressentir des émotions, d’en avoir marre de tout (et surtout de tes gosses 😇). Une fois que tu as réalisé ça, tu t’autorises une petite pause bien méritée pour te recentrer sur l’essentiel. Rien de mieux pour retrouver la maman épanouie et motivée qui est en toi. 

2 – Stop le théâtre : tu n’as qu’un seul rôle à jouer !

Une remarque qui revient souvent est : “je n’arrive pas à jouer les deux rôles, c’est épuisant”. Mais fort heureusement que tu n’y arrives pas. Tu n’as qu’un seul rôle à jouer : le tien. Tu ne peux pas être à la fois le père et la mère. Non seulement, c’est une solution intenable sur le long terme, mais c’est surtout un allé simple vers la dépression. N’en demande pas trop à ton corps… Certes, c’est une machine extraordinaire. Mais ce n’est pas pour autant que le surmenage sera aisé à gérer. 

Je comprends que tu veuilles conserver un équilibre dans ton cocon familial… Que tu espères éloigner de tes enfants toute sensation de manque. Ou même toute comparaison avec d’autres familles. Et que tu ne souhaites pas laisser les gens penser que tu ne peux pas tout gérer seule.

Néanmoins, au lieu de vouloir surpasser tes capacités en tenant plusieurs casquettes, tu devrais “seulement” être présente pour ton enfant en tant que maman à part entière. Je dis “seulement” parce qu’élever un enfant seule veut forcément dire être deux fois plus sollicitée. C’est déjà un rôle suffisamment complexe comme ça, tu ne crois pas ? 

3 – Organisation : LE maître mot pour élever un enfant seule

Je ne t’apprends rien. Organisation par ci, organisation par là… Ok. Mais est-ce qu’on pourrait parler concret ? 

Dans un premier temps, il faudra distinguer deux types d’organisation pour t’en sortir avec l’éducation de tes enfants seule : l’espace et le temps. Les deux sont, je pense, indissociables. Si l’espace n’est pas optimisé, tu vas perdre énormément de temps à ranger et trier, ce qui va empiéter sur toute ton organisation temporelle.  

Organiser l’espace 

Ici, l’une des premières actions à mettre en place est d’instaurer des règles. Par exemple, certains espaces peuvent être alloués à une utilisation précise. Créer un coin pour le jeu permettra de ne pas retrouver des jouets dans chaque centimètre de l’habitation. Les enfants devront utiliser cet espace et ne pas s’étaler ailleurs. Même si c’est plus facile à dire qu’à faire respecter. L’idéal est bien sûr d’avoir une pièce en dehors des chambres pour les activités. Les chambres seront alors un espace de retour au calme et de lecture, dans lesquelles des rituels pourront être mis en place pour faciliter l’endormissement par exemple. 

Organiser son temps 

Ton temps est précieux. Sans compter que tu as l’impression d’en manquer à longueur de journées. Et le pire dans tout ça, c’est que c’est un fait. Une journée et une soirée entière ne suffisent parfois pas à faire tout ce qui doit être fait. Dans mon cas, je me fixe 3 objectifs simples et atteignables par jour pour ne pas nourrir un sentiment de frustration. Une règle d’or à placarder : ce qui n’est pas urgent, peut attendre. 

Si tu es tête en l’air comme moi, aies le réflexe de prendre des notes. Rendez-vous, tâches à accomplir, objectifs, idées soudaines à 2h du matin : je note absolument tout et je ne me vois pas faire autrement. 🤪

Mais pour en revenir au temps, élever un enfant seule ne pourra jamais se faire dans de bonnes conditions, si tu n’arrives pas à gérer ton temps. D’autant plus si tu fais, ou envisages de faire, l’instruction en famille. 

4 – Créer un cercle vertueux : Impliquer les enfants dans la vie quotidienne 

Tu veux savoir pourquoi ? 3 raisons simples : 

  • Tu n’es pas un robot ;
  • Tes enfants doivent devenir autonomes ;
  • Et il n’y a que 24h dans une journée.

Clair, net et précis. Tout ce que j’aime. 

Impliquer les enfants dans les actions de la vie quotidienne est réellement dans ton intérêt et le leur. Certes, ils ne vont peut-être pas prendre l’initiative de vider le lave-vaisselle seuls et sans faire de casse. Mais chaque petite responsabilité en amènera une plus grande. L’enfant est fier de lui et maman a confiance en lui : un vrai cercle vertueux. Pour t’aider, tu peux par exemple créer un tableau de responsabilités et mettre en place des récompenses. Tu trouveras facilement ce type de supports sur Internet en téléchargement gratuit. Par exemple, je trouve celui-ci pas mal du tout. Il te suffira de plastifier ton petit tableau et de lui trouver une belle place pour qu’il soit au vu et au su de tous. Si tu souhaites quelque chose de beaucoup plus personnalisé, Pinterest regorge de bonnes idées. Ça sera également l’occasion de faire participer tes enfants à la création du tableau. Curieusement, ils seront plus impliqués s’ils ont eux-mêmes mis la main à la pâte. 

5 – Profiter pleinement de chaque instant 

On dit qu’après la pluie vient le beau temps… Tu as passé beaucoup de difficultés pour en arriver là. Et aujourd’hui, tu as un petit être presque complètement dépendant de toi. Lorsque tu te retrouves seule avec un enfant, tu te rends vite compte que certaines choses ont plus de valeur que d’autres. Que certaines colères n’avaient pas leur place. 

🤫 Pssst, en parlant de colère, je sens que le bazar dans la chambre de ton enfant va être la goutte d’eau qui va faire déborder le vase. Si ce n’est pas déjà fait, va vite lire mon article sur le sujet. 

Mais pour en revenir à ton enfant… Tu réalises combien il grandit vite. Le temps court et la vie s’envole. Tu ne pourras pas arrêter le temps, mais tu peux au moins savourer chaque instant. Passés des années, c’est de ces souvenirs dont tu te rappelleras. Sachant cela, il paraît donc primordial de passer du temps de qualité avec tes enfants. Même si ta liste de choses à faire se rallonge, que tu as du retard sur tes objectifs personnels, ou professionnels… Une chose est sûre à cet instant : tu devrais revoir l’ordre de tes priorités. Sache que tout peut attendre. Si ton enfant te sollicite autant c’est qu’il a réellement besoin de toi. Alors accorde-moi une petite faveur… Après avoir lu ces dernières lignes, prends le temps pour un long câlin avec ton enfant. Rappelle-lui à quel point tu l’aimes. Parce que l’amour n’attend pas. 🥰

 

Dis-moi, à tes yeux, quel conseil te semble le plus important à appliquer pour élever un enfant seule ? Je t’attends en commentaire !

2 commentaires

  • Tafanelli

    Bel article Merci, il faut aussi rappeler que l’argent ne fait pas le bonheur… Que compenser l’absence par du matériel ne rendra pas heureux l’enfant…. Et aussi pour déculpabiliser les parents qui solo ou non n’ont pas de logement permettant une pièce en plus pour les loisirs, qu’un foyer petit mais chaleureux ne rendra jamais un enfant malheureux…on ne poussera pas les murs mais onn élargira par contre son cœur de merveilleux moments cosy ❤️

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.