La pédagogie montessori est-elle réservée à une élite ?

 

 

Alala, si je comptais le nombre de fois que j’ai lu et entendu que la pédagogie Montessori est réservée à une élite… 

 

Mais quand on y pense, cette fausse croyance remonte à bien des années… Dans les années 1950 et 1960, seules les écoles privées coûteuses disposaient d’une classe maternelle. À cette époque, c’était la seule option pour proposer une éducation précoce aux enfants. 

 

Toujours pendant cette période, la méthode pédagogique révolutionnaire de Maria Montessori prenait de l’ampleur aux États-Unis. En conséquence, de nombreuses personnes associent encore Montessori aux frais de scolarité élevés et aux riches. 😅

 

Pourtant, la méthode pédagogique pionnière développée par Maria Montessori a eu un début beaucoup plus humble…

 

La Casa dei Bambini : un projet de coeur

 

En 1907, Maria Montessori a ouvert sa première école, La Casa dei Bambini. Et tu sais ce qui est le plus touchant ? Elle a mis en place ce projet pour éloigner les enfants défavorisés des rues de San Lorenzo, un quartier pauvre de Rome.

 

Maria Montessori, brillante scientifique et première femme médecin italienne, faisait des recherches à la clinique psychiatrique de l’Université de Rome. C’est là qu’elle a rencontré les plus jeunes patients de la clinique : plusieurs enfants étiquetés comme « déficients et fous ». Ils passaient la journée enfermés dans leur chambre et n’avaient pas grand-chose à faire et à regarder, ni de quoi jouer. 

 

Maria a commencé à les observer et à étudier le comportement de ces enfants. Elle a vite découvert que ce dont ces enfants avaient besoin avant tout, c’était d’une stimulation mentale et sensorielle. 

 

Alors elle a voulu développer du matériel d’apprentissage pour eux. 

 

Résultat, deux ans plus tard, plusieurs de ces enfants dits déficients pouvaient lire, écrire et faire des mathématiques autant que des enfants « normaux » de leur âge.

 

Ce que je trouve fascinant et qui me motive encore aujourd’hui à transmettre cette vision du Montessori, c’est que Maria n’en a jamais fait une méthode élitiste. Toute cette pédagogie partait simplement d’une intention noble qui était d’aider des enfants mis au ban de la société.

Je pense que c’est cette vision là qu’on doit garder en tête. 

 

D’ailleurs, j’attire ton attention sur ce deuxième point que je trouve tout aussi important…

 

Le caractère universel de la pédagogie Montessori 

 

Tu t’es déjà demandé pourquoi autant de monde a adopté la pédagogie Montessori ? 

 

Moi oui. Et je pense que c’est en grande partie pour son caractère universel.

Je veux dire par là que la méthode Montessori n’invente rien, elle se base sur des observations et des études sur différents enfants. 


Des enfants différents, certes, mais avec tous les mêmes étapes de développement et périodes sensibles. 

 

Des enfants qui vont tous passer du 4 pattes à la marche, du babillage au langage et qui vont connaître l’angoisse de la séparation et le Terrible Two.

Si on trouve autant de contenus là-dessus et de plus en plus d’éducateurs Montessori, c’est parce que cette pédagogie ne prétend pas réinventer la roue. 

 

Dans mes formations Montessori aussi je ne t’apprends rien que tu ne pourrais découvrir par toi-même (après des mois et des mois de recherches et de tests, cela va sans dire 🤣). 

 

Ce que je veux que tu retiennes, c’est que même si les enfants évoluent chacun à leur rythme, ils suivent tous un sens de développement commun. 

 

Voilà pourquoi je pense encore plus que la pédagogie Montessori n’est pas et ne devrait pas être réservée à une élite. Au contraire, on devrait encore plus parler des périodes sensibles, de comment y faire face et des questions que tous les parents se posent.

Justement parce que ça concerne tous les parents. Tu ne penses pas ? 

 

La possibilité de trouver des alternatives pour du Montessori Home Made

 

De la théorie…

 

Quand j’ai découvert la méthode Montessori, tout ce que je lisais sans exception me laissait un goût amer en bouche…

Tu sais pourquoi ? 

 

D’abord, quand je trouvais une super idée d’activité et que je voulais la tester avec ma fille Aya, je me rendais vite compte que ne disposais pas du matériel adéquat pour le faire.

 

En plus, je ne savais même pas si Montessori était la bonne méthode pour ma fille, alors je n’avais pas envie d’acheter du matériel coûteux qui finirait par prendre la poussière dans un placard. 

 

Et puis, pour ne pas te mentir, je n’avais même pas les moyens financiers de me le permettre de toute façon.

 

Sans compter que souvent son intérêt pour les activités que je lui proposais ne durait pas plus de 2 minutes avant qu’elle s’en détourne (ou qu’elle détourne le matériel de son utilité 😅).

Super la rentabilité. 🥲

 

Face à tout ça, je me suis bien sûr demandée si finalement la pédagogie Montessori n’était pas réservée à une élite – et donc pas faite pour moi.

C’est pour ça qu’au fond je comprends les personnes qui pensent ça, parce que cette fausse croyance m’a aussi traversé l’esprit. 

 

Mais je ne pouvais pas y croire, je repensais à ce que je t’ai raconté au début de cet article, au but de Maria Montessori quand elle a créé la première Casa dei Bambini. Et avec cette image en tête, je ne pouvais pas me dire que Maria aurait voulu que sa méthode soit réservée à une élite en privant d’autres enfants qui en auraient eu cruellement besoin. 

 

…À la réalité

 

Aujourd’hui je sais que j’ai eu raison de penser comme ça. Parce que par la suite j’ai trouvé des centaines d’alternatives pour faire du Montessori à la maison. 

 

Et je ne te raconte pas ma réaction quand j’ai vu de mes propres yeux que ma fille adorait ces activités… Elle passait littéralement des heures à reproduire encore et encore les mêmes gestes sans jamais se lasser ! 

 

Au fil des semaines, je voyais clairement son évolution alors j’en ai tiré 2 conclusions : 

 

☑️ Premièrement, j’ai eu tort de penser que c’est le matériel qui compte. Si c’était le cas, Maria aurait commencé par créer les outils et observer les réactions des enfants. Mais elle a fait le contraire, elle a sondé leurs besoins pour comprendre ce qu’il fallait vraiment leur proposer.


Alors pourquoi se mettre des bâtons dans les roues pour enfin pouvoir proposer des activités à ses enfants ? On peut très bien acheter du matériel de seconde main, créer son propre matériel avec ce qu’on a sous la main, ou tout simplement en acheter à moindre prix (je te présente tonton Ali ? Aliexpress 🤣). 

 

Pour avoir testé moi-même toutes ces options – et je n’ai pas honte de le dire – je t’assure que ça marche.

 

☑️ Ensuite, je suis certaine de ne pas être un cas à part. En parlant avec d’autres mamans, je me suis rendue compte qu’on a passé plus ou moins les mêmes difficultés en voulant appliquer la méthode Montessori à la maison. 

 

Et beaucoup à ce moment-là ont malheureusement constater que les ressources qu’on peut trouver et les différentes formations sur le sujet transmettent souvent la fausse croyance « pédagogie montessori = élite ». 

 



Une dernière chose : 

 

Ce que je veux, c’est que chacune ait le choix de faire comme elle veut en donnant des alternatives, tout simplement.

 

Au début, j’ai fait comme j’ai pu parce que je tenais à faire du Montessori malgré mes moyens. Ce n’est qu’ensuite et pas à pas que j’ai acheté du matériel pour créer la salle d’activités que tu peux voir sur Instagram. 

 

Alors si tu penses encore que la pédagogie Montessori est réservée à une élite, je n’ai qu’une chose à te dire : permets-moi de te faire découvrir mes formations pour en juger par toi-même. 🙃

 

Et toi, que penses-tu de cette fausse croyance ? Partage-moi ton avis en commentaires. 🥰

pedagogie montessori elitiste ?           pedagogie montessori elitiste ?       pedagogie montessori elitiste ?

4 commentaires

  • Sarah GHALEM

    Ce qui est navrant c’est qu’inscrire un enfant en école Montessori aujourd’hui est inaccessible.
    Je me suis renseignée ça tourne autour de 1800 euros plus ou moins (on ne compte pas les heures de garderie si on arrive un peu plus tard avec le travail)…
    J’ai un enfant « différent » de 4 ans, qui ne parle pas encore et qui n’apprend pas comme les autres. Ayant lu et vu des choses intéressantes sur cette pédagogie, je me suis dit que cette éducation était pour lui mais en fait je ne peux pas lui offrir… alors que le but de Maria Montessori n’était pas, je pense, de créer un business sur les difficultés des enfants.
    Alors oui, grâce à toi, je me suis inscrite à ta formation que je vais suivre pour pouvoir tout reprendre avec mon fils en même temps que je vais le faire avec ma fille de 4 mois mais la journée étant donné que l’école est obligatoire il devra rester dans un système qui ne lui convient pas parce que je n’ai pas d’autres solutions pour l’instant (j’ai pensé a l’IEF).
    Je pense qu’il serait intéressant de savoir comment ne pas se faire avoir par le marketing Montessori aussi quand on est à la recherche d’école par exemple, parce que ça devient également une « mode » qui, qui plus est, n’est pas une respectée la plupart du temps.

    Sarah

    • Hananou

      Je ne sais pas où vous vivez, mais renseignez-vous il existe des Écoles Montessori solidaires. En gros vous payez selon votre revenu fiscal. Les parents contribuent en revanche au bon fonctionnement de l’école ( grand nettoyage pendant les vacances, petits travaux, jardinage) ceci pour le bien-être de nos enfants.

      Nous retrouvons dans ces écoles les valeurs initiales de Montessori avec une mixité des classes et l’entraide au cœur de l’école a tous les niveaux.

      A votre dispo pour en discuter ! Courage à vous

  • Rocha

    Je suis complètement d’accord avec le message que tu fais passer, Maria Montessori c’est de l’observation et de la bienveillance avant d’être du matériel et effectivement je suis complètement découragée devant ces sites qui vendent du si beau matériel que ma fille adorerait mais que je n’ai pas les moyens de lui offrir ( et même chez tonton Ali qui lui aussi augmente ses tarifs 🙂 ) , sincèrement j’ai tenté l’inscription en école montessori mais c est plus de la moitié de mon salaire mensuel ( sans repas, sans garderie…) donc next … j’espère pouvoir faire tes formations pour me donner des idées des qu’il me sera possible de Le faire en tous cas merci 1000fois de nous transmettre cette vision « ouverte » et adaptable de la pédagogie montessori

  • Dominique

    Bonjour à tous!

    Merci pour cet article OumAya!
    Ce que tu dis est tellement vrai. Tous ces aspects, là d’où Maria Montessori est partie et sa démarche, ce qui en a été fait, la vérité et les possibilités qui s’ouvrent à nouveau lorsqu’on réalise qu’au delà des rituels, ce sont les besoins des enfants qui sont les plus importants, etc.
    Ton blog est une chouette découverte pour moi qui retrouve enfin l’énergie pour me mettre de nouveau à bricoler ces choses pour mes fillettes. Le top est qu’elles peuvent fabriquer avec moi leur matériel, ce qui leur donne une raison de plus pour s’y intéresser et se sentir accomplies et fières d’elles.

    Je suis contente que quelqu’un ait déjà mentioné qu’il commence à exister des écoles Montessori qui fonctionne de façon solidaire et incluent de cette manière bien plus d’enfants. Il en faut plus et pour plus grands par contre, il me semble.
    Je veux aussi ajouter que de plus en plus de maîtresses appliquent ce qu’elles peuvent de la pédagogie et utilisent ses matériels en classe. J’ai de la chance car mes fillettes grande et moyenne en bénéficient chacune cette année dans deux classes différentes. Je crois que ceci est un des bons résultats des confinements. Ça existait et s’est accéléré ces dernières années mais ces années académiques chamboulées semblent avoir eu un effet exponentiel sur le mouvement dans le plublic vers des pédagogies plus ouvertes et centrées sur les besoins et périodes des enfants.

    Voilà voilà. Tout ça pour dire merci d’aider à l’universalisation que Maria Montessori avait clairement à coeur!
    Bonne journée!
    Do

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.