Gérer les crises en public est un cauchemar pour toutes les mamans.

Tuto Vital : Comment gérer les crises de colère de son enfant en public ?

 

 

Parce qu’on se passerait bien de la marche de la honte… 

 

Ouch. Je peux sentir d’ici ton cœur se serrer en pensant à la dernière fois que ça t’est arrivé. 

 

Et pourtant, ça ne faisait pas du tout (mais du tout) partie de tes plans.

Toi, tout ce que tu voulais, c’est acheter ton pot d’Haagen Daz. 🥲

 

Mais voilà… Ton enfant en a décidé autrement. Et comme si la colère que tu ressens contre lui à ce moment précis ne suffisait pas, il fallait que ça arrive devant des dizaines de personnes qui ne ratent pas une miette de la scène. 

 

Tu te sens démunie, pas respectée, frustrée, impuissante…

 

Puis, bizarrement, malgré le monde autour, tu te sens aussi terriblement seule. 

On peut le dire, dans ces moments tu as honte de ton propre enfant.

 

Devant ce genre de situations (qui arrivent très souvent pendant les courses), certains parents décident simplement de ne plus emmener leurs enfants. Sauf que d’autres n’ont pas le luxe de faire leurs courses seuls. 

 

Rassure-toi, il existe un moyen de profiter des sorties avec ses enfants. 

 

Alors, comment gérer les crises de colère de son enfant en public ? 

 

Clarifier les attentes

 

Avant d’entrer dans un lieu public, comme une épicerie, le cabinet du dentiste ou un bureau de poste, pense à la façon dont tu veux que ton enfant se comporte. 

 

Il est vital d’établir des attentes. 

 

Pourquoi ? Bah… Pour les adultes, il est évident qu’on ne court, qu’on ne crie pas dans une salle d’attente et qu’on ne touche pas aux stylos sur le bureau du docteur. En revanche, un enfant ne sait pas vraiment quelle est la bonne façon d’agir avant d’en être informé.

 

Pour éviter les problèmes, une petite discussion avec ton enfant pour lui expliquer ce qu’il peut et ne peut pas faire, est à prévoir. 

Attention, il faut aussi tenir compte d’autres paramètres (le cadre, le moment de la journée, l’âge de l’enfant…).

Concrètement, tu ne peux pas demander à ton enfant de ne pas faire une crise en public à l’heure du repas en plein magasin. Disons que c’est un peu beaucoup lui demander. 

 

Les enfants doivent apprendre quels types de comportements sont acceptables dans différents lieux publics et quelles en seront les conséquences s’ils ne respectent pas ce qui a été dit plus tôt. Ah et, n’oublie pas qu’il faudra sûrement te répéter à plusieurs reprises pour que tes attentes soient bien assimilées. 

 

Établir les conséquences pour gérer les crises en public

 

L’utilisation des conséquences est une méthode de discipline qui a fait ses preuves. Bien sûr, on ne confond pas punitions et conséquences. 

 

Au contraire, plutôt que de se concentrer sur la punition ou la honte qui ne feront qu’aggraver les choses, on va établir des conséquences pour enseigner à l’enfant un lien de cause à effet. 

 

Explique clairement quelles seront les conséquences positives si ton enfant suit les règles et quelles seront les conséquences négatives s’il ne les respecte pas. Les enfants sont plus détendus lorsqu’ils savent exactement à quoi s’attendre et ce qu’on attend d’eux, alors que les imprévus et l’incertitude ont tendance à les chambouler. 

 

D’ailleurs, il faut aussi expliquer les raisons de ces règles. De toute façon, si tu ne le fais pas automatiquement, tu auras le droit à la valse des “pourquoi”. 😅 

 

Par exemple : 

 

“On va aller chez le docteur. J’aimerais que tu sois sage et que tu chuchotes pour me parler là bas. Les gens sont malades et ont besoin de calme, on ne doit pas les déranger en criant et en s’agitant.

 

Si tu veux, tu pourras lire un livre ou regarder un magazine et quand on sortira tu auras le droit de choisir le goûter que tu veux.” 

 

Éviter les problèmes avant qu’ils ne commencent

 

À toi de prendre des mesures pour prévenir les problèmes de comportement dans un lieu public. Évite d’aller au magasin ou n’importe où ailleurs lorsque ton enfant a faim ou est trop fatigué, car il sera plus susceptible de perdre patience. 

 

Prévois plutôt d’y aller après un repas ou une collation et à des moments où ton enfant est bien reposé.

 

Si  tu sais que beaucoup de patience sera nécessaire, envisage toujours des occupations pour ton enfant. Un livre d’images, un petit jouet, du matériel de dessin… Peu importe, tant qu’il a de quoi passer le temps. 

 

Et puis, ces sorties sont aussi un bon moyen de développer la communication avec ton enfant en parlant de ce qu’il voit, de ce qu’il va faire etc. 

 

Une autre option consiste à donner une mission à ton enfant une fois dans le magasin. S’il est occupé, tu auras moins de chances qu’il s’ennuie, s’énerve et t’attire des ennuis. 😅

 

Confie-lui un produit spécifique à trouver et placer dans le chariot. Même si cela n’en a pas toujours l’air, les enfants veulent vraiment nous faire plaisir et essaient de répondre à nos attentes. Leur confier une tâche les aide à se sentir utiles, responsables et plus réceptifs.  Autrement dit, les bases des bénéfices de la pédagogie Montessori

 

Être cohérente et s’y tenir jusqu’au bout

 

Lorsque ton enfant enfreint les règles, tu dois répondre avec une conséquence négative. Fournir systématiquement les mêmes rappels et attentes, en fonction du comportement de l’enfant, lui enverra un message clair sur la conduite à avoir. La clé est d’utiliser ces conséquences même quand ce n’est pas pratique sur le moment. 

 

Il faut rester cohérente à tout prix. De cette façon, ton enfant saura que même dans un lieu public, les règles ne changent pas. 

 

On peut définir des conséquences comme quitter le magasin ou l’activité, proposer un break pour se calmer, ou supprimer un privilège (les 30 minutes de dessin animé de la journée…). 

 

Parfois, les enfants misent sur le fait que leurs parents voudront gérer les crises en public en ignorant ou essayant d’apaiser la colère par tous les moyens.

 

Bien sûr, je sais à quel point c’est humiliant de devoir ramasser ton gosse en train d’hurler en plein magasin. Et je sais aussi qu’une petite voix te dit “allez, achète lui le bonbon qu’il veut et on n’en parle plus”.

Le truc, c’est qu’en pensant comme ça tu réponds à un besoin rapide qui est de calmer ton enfant au lieu de te concentrer sur un objectif long terme qui est de lui apprendre à se comporter de manière appropriée dans un magasin. 

 

Sans compter le raccourci qu’on démontre à l’enfant : “si je pleurniche en public, j’obtiendrai ce que je veux”. 

 

Au lieu de ça, trouve juste un endroit calme où ton enfant pourra faire une pause, ou engage une conversation avec lui pour détourner l’objet de la crise. Tiens, je pense que ces astuces pour calmer la colère de ton enfant pourront t’aider. 

 

En agissant ainsi, tu enverras alors un message puissant à ton enfant : lui enseigner le bon comportement est ta priorité. 

 

Récompenser la bonne conduite

 

S’il est important de fixer des conséquences aux actes de ton enfant, récompenser sa bonne conduite l’est tout autant. 

 

Surtout quand on sait que les études ont prouvé que se concentrer sur un bon comportement encourage l’enfant à agir de manière appropriée. Alors que pointer sans cesse les lacunes de ton enfant produit l’effet inverse. 

 

Pour ce faire, donne à ton enfant des conséquences positives pour le respect des règles.

 

Félicite-le de rester à côté de toi dans le magasin, de marcher plutôt que de courir et de te donner un coup de main pour cocher toute la liste de courses. 

 

Dis-lui à quel point tu trouves agréable de l’emmener en sortie avec toi quand il a un bon comportement. Et partage-lui à quel point tu es fière de lui et du bon exemple qu’il donne à son petit frère/ sa petite sœur ou aux autres enfants dans le magasin. 

 

Une récompense bien méritée est aussi de mise. Il peut s’agir d’une collation spéciale, d’une autre sortie plus tard dans la semaine, d’une glace pour le dessert, de la lecture d’une histoire supplémentaire à l’heure du coucher ou de toute autre récompense qui te semble raisonnable. 

 

Il est aussi utile de souligner que tu comprends à quel point il peut être difficile pour lui de gérer son comportement et ses émotions.  

 

Une autre méthode qui fonctionne bien : un tableau des récompenses avec un système de gommettes, d’autocollants ou autre pour récompenser les bonnes actions de la journée. Il s’agira alors d’un rituel à répéter et inclure dans les routines. 

 

Une fois que l’enfant a atteint un certain nombre de “bon points » il peut les échanger contre un achat en magasin ou une faveur.  

 

Un dernier conseil pour gérer les crises en public : 

 

Il existe plusieurs façons de gérer les crises de colère de son enfant en public. Je t’ai cité celles qui me venaient à l’esprit en premier, mais n’oublie pas que les enfants apprennent par le jeu. Vous pouvez donc faire ensemble des mises en scènes de toutes ces situations de la vie courante pour qu’il apprenne la bonne façon d’agir.

Autre chose. Relâche la pression. Tu n’es pas une mauvaise mère.

Les crises au supermarché parlent à toutes les mamans sans exception. Alors quoi que tu mettes en place pour les éviter, garde en tête que tu es humaine avant tout et que ce sont des choses qui arrivent. Inutile de perdre confiance en toi et en ton rôle de maman pour si peu.

Les enfants grandissent vite, profitons de ces instants précieux.

 

Allez dis-moi, quel a été le sujet de la dernière crise en public de ton enfant ?  

 

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.