La vérité sur l'allaitement

Toute la Vérité – et Rien que la Vérité – sur l’Allaitement ! 

Youhouu. Les difficultés de l’accouchement – et la bouffe de l’hôpital – sont de l’histoire ancienne et tu peux ENFIN ramener ton bébé à la maison.

Mais très vite, l’excitation laisse place au cauchemar. Tu étais loin, très loin, de penser que l’allaitement pouvait livrer son lot de défis. 

Et pourtant, te voilà. À force d’errer sur les forums et les articles Google tu as fait pas mal de découvertes (coucou les tranchées 🙃), mais ce qui est sûr, c’est que tu as été mal informée. 

Allez, pas de panique. Dans cet article, je promets solennellement de te partager toute la vérité (et rien que la vérité) sur l’allaitement. 

On fera ensemble le point sur des vérités peu connues et on en profitera pour dissiper pas mal de mythes courants sur l’allaitement maternel qui continuent de circuler…

Ce n’est pas normal que l’allaitement fasse mal 

Oui, oui. Je les entends d’ici te dire “patiente, c’est normal que ça fasse mal au début. Tes seins ne sont pas habitués”.

Alors, non. Je te rassure, allaiter n’a rien d’un supplice à endurer. Si ça fait mal, c’est qu’il y a un problème. Soit, ton bébé n’est pas bien positionné lorsqu’il est au sein et là, c’est sûr que ça va irriter le mamelon lors de la tétée. Soit, il ne tète pas correctement comme lorsque la bouche a du mal à s’ouvrir. 

Dans ce cas, il se peut que la cause soit la tétine ou le biberon. En effet, bébé ne tète pas de la même façon avec une tétine/ un biberon qu’avec le sein. Si tu l’habitues trop tôt à ces options alors que tu lui donnes encore le sein, il risque de ne plus téter de la bonne façon. 

 Néanmoins, la raison des douleurs lors de la tétée la plus répandue reste la position du bébé. 

💡 Pour qu’il adopte la bonne position dès le début, le mieux est de le laisser ramper du pubis au sein à la naissance. Cette méthode permet aussi d’intégrer des réflexes archaïques essentiels pour permettre une succion optimale.  

Par ailleurs, si le mamelon devient douloureux après une période de tétée normale, il se peut que la douleur soit causée par une infection du mamelon. 

Quoi qu’il en soit, si l’allaitement te fait mal, il ne faut pas avoir honte de demander de l’aide auprès d’un conseiller médical ou d’une consultante en lactation. 

Tu as assez de lait pour ton bébé 

Je sais que c’est encore trop courant d’être mal conseillée par son médecin. Et les remarques du type “vous n’avez pas assez de lait, il faudrait compléter avec du lait en poudre” sont beaucoup trop entendues. 


Mais j’ai un scoop pour toi : la plupart des mamans peuvent produire plus qu’assez de lait pour leur bébé. D’ailleurs, je dirais même qu’avoir “trop de lait” est un problème plus répandu que l’inverse. 

En fait, ce qui m’agace le plus, c’est qu’une faible production de lait veut généralement dire que bébé ne tète pas assez souvent (ou assez bien). Sachant cela, ajouter des biberons de lait en poudre va réduire encore plus les occasions de présenter le sein au bébé pour pallier ce problème. 

Résultat : on traite la conséquence, pas la source du problème ! 

Il arrive parfois que la production de lactation s’amoindrisse quand le bébé n’arrive pas à bien téter comme dans le cas des prématurés qui ne savent pas encore téter ou qui se fatiguent trop vite.

Même chose quand on voit que bébé ne prend pas assez de poids avec le lait maternel, c’est peut-être juste qu’il ne va pas au bout de la tétée (jusqu’au lait plus épais et gras qui est plein de nutriments contrairement au premier lait qui est là pour l’hydratation). 

Si tu en es à te demander si tu as assez de lait pour ton bébé, tourne-toi vers une conseillère en lactation qui saura t’écouter et te guider. 

Quant aux avis médicaux, n’oublie pas que tu peux prendre différents avis. Ne suis pas tête baissée une personne qui te dit d’arrêter l’allaitement et de préférer le lait en poudre sans consulter un autre avis, même s’il vient d’un professionnel. 

La taille des seins n’a rien à voir avec la quantité de lait produit 

  • « Mince, tu as une trop petite poitrine, tu n’auras pas assez de lait »
  • « Eh ben dis donc, tu pourrais faire des dons de lait avec tout ce que tu as ! »

Euh, oui. Je t’assure que ce sont des remarques entendues et re re entendues. 🤪

Donc, non. N’en déplaise à certaines, la taille des seins n’y est pour rien dans la production de lait.

Techniquement, la taille des seins dépend de la quantité de tissu adipeux que tu as. Plus le sein est gros, plus il y a de tissu adipeux et vice versa. 

Pour ce qui est de la lactation, c’est la quantité de tissu glandulaire (producteur de lait) dans le sein qui compte. 

Si tu optes pour l’allaitement à la demande et que tu le fais chaque fois que ton bébé montre qu’il a besoin d’être au sein (en se tortillant, en grognant, en mettant ses mains à la bouche et en se frottant contre le sein), tu produiras beaucoup de lait. That’s it. 

Les tétées nocturnes sont importantes pour les bébés et les mamans

La prolactine (l’hormone qui indique au sein de produire du lait) est la plus élevée la nuit, ce qui explique pourquoi les tétées nocturnes sont si importantes pour la production de lait. 

Enfin… Ça et le fait que les bébés ont de petits estomacs qui doivent être remplis souvent, y compris pendant la nuit. 😅

Les tétées nocturnes garantissent qu’une mère et son bébé ont un contact peau à peau 24 heures sur 24, ce qui permet aussi la bonne croissance du cerveau de bébé. 

Du coup, quand on te recommande à droite à gauche de programmer les tétées pour aider ton bébé à “faire ses nuits”, ce n’est pas une si bonne idée que ça. 

En plus, au cours des 3 premiers mois, les parents de bébés exclusivement allaités peuvent dormir plus longtemps la nuit (une différence de 40 minutes en moyenne) que les parents de bébés nourris au lait maternisé. 

Désolée de te décevoir, mais le biberon de lait la nuit pour dormir plus n’est pas une bonne stratégie. Il se peut aussi que le bébé ne réagisse pas bien au lait maternisé (qui est quand même plus difficile à digérer que le lait maternel). 

Et puis, après avoir pris le coup de main, tu apprends à donner le sein en pleine nuit sans même te réveiller. Ouais… Tu te lèves le matin avec un sein à l’air et aucun souvenir d’avoir activé le mode pilote automatique. 🤣 

On dit merci les hormones de l’allaitement qui permettent de se détendre et de se rendormir rapidement !

Tu n’as pas besoin d’attendre que tes seins se remplissent de lait

Je sais, je sais. Après une loooongue journée à donner le sein, tu as l’impression que tes seins sont asséchés.

Sauf que la production de lait se fait de manière continue. Oui m’dame, c’est le travail à la chaîne ici. 

En réalité, la quantité de lait dépend de la fréquence des tétées et des besoins du bébé. S’il boit plus/moins, les seins en produiront plus/moins. Donc, si ton bébé semble toujours avoir faim après une tétée, tu peux le remettre au sein. 

Tu peux déterminer si ton bébé tète suffisamment 

Il existe des moyens de savoir si ton bébé mange suffisamment. Par exemple, beaucoup de couches mouillées et sales, une prise de poids suffisante, une bonne courbe dans les étapes de développement… 

Tes seins ne vont pas exploser de lait indéfiniment, et c’est ok 

Les premières semaines, tu voyais tes seins pleins de lait. Si pleins, qu’il coulait même tout seul. Tu te retrouvais avec des hauts tachés et des coupelles ou des coussinets qui débordent de lait. 

Seulement voilà, les seins produisent beaucoup de lait jusqu’à connaître les besoins de l’enfant. Ensuite, la production se régule et tu trouves ton rythme de croisière comme on dit. 

Concrètement, si tes seins deviennent mous, ça ne veut pas dire qu’ils sont vides. Et encore moins que tu as “perdu” ton lait. 

Ton bébé a besoin du sein, et pas seulement pour se nourrir 

J’entends tellement de mamans dire “mon bébé veut tout le temps le sein, je n’ai pas assez de lait”. Pourtant, elles oublient un mini détail super important…

Un bébé n’est pas allaité uniquement pour se nourrir. Aussi surprenant que cela puisse paraître, un bébé va au sein pour de nombreuses raisons : il peut avoir faim, soif, peur, être fatigué, avoir mal, se sentir surstimulé, ennuyé, seul, d’humeur câline, etc. 

Et toutes ces raisons, sans exception, sont des raisons valables d’allaiter. 

D’ailleurs, on n’oublie pas non plus les pics de croissance à 9 jours, 3 semaines, à 6 semaines, 9 semaines, aux 3 mois de bébé, aux 6 mois, aux 9 mois, puis à 1 an. Pendant ces périodes, bébé a cruellement besoin d’être allaité. Ces pics permettent aussi aux seins de faire une petite mise à jour des nouveaux besoins en lait. 

Alors, rien ne sert de culpabiliser. Tu es une bonne mère et tu as assez de lait pour ton bébé. Il a seulement plus besoin de toi que n’importe qui d’autre au monde. 

Psst : Pour trier le faux du vrai, je te recommande de consulter le site de la Leche League à chaque fois que tu auras une question sur l’allaitement. 

Et sinon, tu as déjà entendu (ou cru) laquelle de ces fausses croyances ? 

(Histoire de te remonter un peu le moral et que tu te sentes moins seule, tu devrais lire mon article Les Vérités sur la Parentalité que Seules les Mamans Comprendront… C’est cadeau. 🥰)

17 commentaires

  • Cindy

    Ah la phrase sur les petits et les gros seins ! Et au final ma meilleure amie qui a une énorme poitrine n’a jamais eu beaucoup de lait et a du arrêter alors que moi mini seins ça coule à flot 😂 je confirme la taille ne veut rien dire ! Merci pour cet article très intéressant

  • Fortier

    Moi j’ai allaité pendant 3 semaines. Mon fils ne voulait pas quitter mes seins, mon entourage m’as dit que mon lait ne devait pas être assez nourrissant et comme une imbécile je les ai écouté sans demander avis à un médecin. Et cela m’as rendu triste car nourrir son bébé au sein même si c’est fatiguant c’est tout simplement magique.

  • Beunardeau-Blanchard

    Bonjour tout le monde,
    D’abord merci à toi pour cet article qui transpire tellement la vérité et qui devrait être lu par toutes les mamans qui souhaitent allaiter et même celles qui doutent pour certaines de toutes ces raisons.
    Je revis mon histoire d’allaitement en lisant ton article à la différence prêt justement que j’avais fait seule mon enseignement sur l’allaitement en amont avec des bouquins et des articles comme le tiens parce qu’effectivement c’est quelque chose qui manque quand on fait les cours de préparation à l’accouchement ou en l’occurrence chez certaines sages femmes…
    Donc j’ai eu la chance de me lancer dans cette merveilleuse aventure de l’allaitement en aillant confiance en mon corps et en mon bébé parce que j’avais les connaissances pour rebondir et pour avoir les bons réflexes et heureusement sinon avec le recul mon allaitement aurait été mis en péril dès la maternité parce que oui comme tous les bébés mon bébé a perdu 5 a 10% de son poids de naissance durant les 2 premières jours et on déjà voulu mettre ça sur le dos de mon lait pas assez riche ou pas assez quantitatif et on a voulu que je commence à suppléer mon bébé au lait artificiel!!
    Et c’est la qu’aurait commencer ma première erreur si je ne m’étais pas faite confiance et si je n’avais pas fait mon « éducation sur l’allaitement seule » en pansant naïvement que je serais bien guidée à la maternité… parce que comme tu le dis si bien dans ton article, plus un sein est sollicité et plus il produit du lait, hors si on fait sautées des tétés pour les remplacer par du lait artificiel même à la pipette, logiquement le sein est moins stimulé et produit moins… Mon bébé avait repris son poids et même plus dés sa sortie donc la preuve que vous êtes seules juges a savoir ce qui est bon pour vous et votre bambin il s’agit juste de vous faire confiance… 🥰
    Je pourrais en dire long encore sur cette magnifique expérience de l’allaitement qui a durer que 13 petits mois nous et qui me passionne tant mais mon retour est déjà bien assez long je laisse la place aux autres 🤗

  • Vitta

    Cet article me remonte vraiment le moral 😊😁
    Pour de ce qui est de mon allaitement commencé il y a seulement 1 mois maintenant. Cela m’a parue super simple au finale non.
    Bout de seins trop petit et plat 😫 bébé n’arrive pas à attraper puis téter. Plusieurs fois les professionnels on pris (pince) mon bout de seins en appuyant dessus et l’introduire dans la bouche à bébé bien sûr avec mon autorisation… 1er Bebe donc je laisse totalement place aux professionnels qui sont POUR l’allaitement, quand je me plaignais de douleur j’étais à la limite de demander un bibi chose que l’on m’a proposé car bébé trop petit et qu’il fallait que bébé prenne du poids. Je n’étais pas contre l’idée… mais les équipes tourne et le soir bébé a super bien téter car professionnels à l’écoute et bienveillant avec moi. Je continue mon allaitement avec des bouts de seins, bébé s’est habitué et moi aussi, le principal pour moi et que bébé consomme mon lait 💪🏾💪🏾💪🏾❤️❤️❤️. Bon courage à toutes les jeunes mamans à venir et celles qui le sont déjà ne pas perdre espoir. Car combien de fois j’ai voulu lui donner le bibi à la maison mais j’y arrive pas 😅 l’avoir si pré de moi quel bonheur ⭐️⭐️

  • Nawel

    Hello Lucie!
    Superbe article à l’heure où je suis en plein allaitement! Alors vraiment ça faut du bien de lire ça. Bien évidemment bb ne prenait pas assez de poids on m’a dit de compléter avec du LA et c’est ce que j’ai fait. C’est mon 2eme, pr le 1er l allaitement à été un échec alors je doute toujours sur l efficacité de mon allaitement. Bb reprends bien son poids j’ai pris l’initiative d enlever 1 puis 2 bib par jours et biensur il est accroché à mes seins h24. Je stimule au max pr arriver si possible à de l exclusif. Ayant eu une maladie auto-immune en cours de grossesse on me dit que je ne pourrais probablement pas faire de l exclusif mais du 70/30 ce qui m irait déjà bien mais mon objectif reste l exclusif avec des bib de lait tiré… bien évidemment j ai fait de l.eclusif pendant 2 semaines de ses 15jrs à ses 1 mois mais il n a pas pris 1 gramme… de coup j’ai réintroduit quelques bib…
    Enfin bref on est perdu c vrai mais il.fait se renseigner et se faire confiance, se dire qu’on va y arriver et à côté ne pas se mettre la pression et si ça nous donne plus de soucis que de plaisir…. peut être la voir ce qui est bon pr soi et son bb. Mais persévérer un peu au début car c est vrai que ce n est pas facile.
    Sinon j ai appris bcp de chose sur le site de la leche ligue, on a pas mieux où se renseigner.
    Bref merci pr cet article à l heure où je suis déterminée à tenir mon allaitement.
    Voilà le commentaire le plus relou de l histoire lol.
    Merci Lucie 🥰

  • Dal zovo

    Bonjour,
    Super article bravo et merci pour les futurs mamans !
    Personnellement je n ai pas bien étais conseillé pour l allaitement et le regrette infiniment je n ai allaité bébé que 15 jours car il perdais trop de poids et personne ne comprenez pourquoi..
    Et au 2 mois de mon fils je suis allé voir un ostéopathe et là il m as clairement dit que c étais parce que mon fils avais un frein de langue trop court et que du coup il n arrivais pas a bien teter car la succion se fait avec la langue….

  • Marine

    Salem
    Aleykoum coucou à toutes
    Alors effectivement premier bebe et étant dans la santé je pensais que l allaitement allait être plsu facile fauxxxx

    Bébé arrivée 1mois avant petit poids j étais déjà choquée car elle me paraissait minuscule
    Couveuse pas de mise au seins pas de peau à peau
    Et puis le personnel pas assez à l ecoute pour un premier bebe elle me disait faite comme si comme sa pour l allaiter et puis après on me dit elle est trop fatiguée pour y arriver on essaie demain donc tire lait ok j accepte je pense que c’est temporaire mais le tire lait c’est long surtout après un accouchement …

    Puis on me propose plus de la mettre au seins donc pas peur je ne le fait pas seule et là c’est la descente au enfer retour à la maison avec un bb minuscule un tire lait à la demande et ce qui m’a le plus peine c’est qu on me donne des compléments pour bebe pour la faire grossir sans me propose un allaitement serein et que par la suite sa a majoré sa pathologie

    Je vous explique même pas mon post partum surtout que ma file régurgitait bcp bcp je vois plusieurs pédiatre urgence c’est normal c’est votre premier NON je sentais un problème et là après 1mois et demi sans sommeil avec un tire lait un bébé au bras 24/24 le verdict tombe rgo pathologique avec œsophagite car ils m ont pas entendu écoute j étais soulagée mais écœure

    J étais tellement épuisée que après le verdict en 1 semaine plus de lait et là encore plus affreux pour trouver le bon lait

    J étais seule car ma famille habite loin ma belle famille a essayé de m aider mais mes belles sœur avaient pas eu de bébé rgo et avait leurs enfants a s occupe
    J en ai vraiment souffert je garde un traumatisme de l allaitement et du post partum car c’était un souhait je pense que sa aurait aidé pour sa pathologie qui a durée jusqu’à ce qu elle marche elle a dormi sur moi jour et nuit pendant 10mois

    Mon mari veut un 2ème enfant je voulais 3 enfants mais cela m a traumatisé je me suis jamais sentie aussi mal de toute ma vie alors que je vivais la plus belle chose au monde

    Si j ai des conseils premiers enfant ou pas écoute votre instinct maternelle taper au porte pour avoir de l aide car là Pmi des asssociations peuvent vous aidez pour l allaitement ou autre même ds professionnelle spécialisée en allaitement peut venir à domicile je ne savais pas tout sa a l époque et surtout c’est comme tout dans la vie un accouchement un post partum il faut se prépare je pense c’est la une des clés
    Car on est très suivie pendant la grossesse mais après on est vraiment très seule

    Merci sa m’a fais du bien d en reparlais ma fille a bientôt 2ans elle est douce pleine de vie avec un petit caractère mais je sais qu avec ce qu elle a vécu elle sera forte inchallah et nous avons un lien très fusionnel elle m a appris bcp sur mon rôle de maman mais aussi sur moi même

    Bon courage à toutes les mamans ou futurs maman mais surtout ne reste pas seule la solitude peut vous faire bcp de mal dans ces moments là mais dieu mercii apres une difficulté épreuve il y’a toujours un bien 😊

  • Marine

    Coucou à toutes je partage mon expérience pour donner de l’espoir lol alors mon premier allaitement avant sa j’ai eu fait des cours de prepa à l’accouchement je suis tombé sur une sage femme super et qui m’a très bien expliquer comment positionner le bébé ect… j’étais au taquet et bien j’ai accoucher de mon fils j’ai eu des petits soucis de santé j’étais allonger perfusé je ne pouvais pas bouger un bras mon mari me positionner le bébé et c partie sa c passé super bien jusqu’à c 2ans et demi pas de douleur ni rien tout est dans votre position la position du bébé et la façon dont vous lui amener pour qu’il ouvre la bouche pour vous dire quand les sages femme de l’hôpital venaient me le placer sa mère faisaient horriblement mal jusqu’à que j’ai compris que faut je me débrouille looool et pour ma deuxième la sage femme m’a dit attendez un peu avant de lui donner mais une fois pris mon bébé dans les bras on a direct commencer ce super partage et pareil tout dans la position et pour soulagé un peu la crème lansolin et super les filles bon courage à toutes et je vous dit l’allaitement pas n’est pas de tout repos mais c tellement un super moment profitez en

  • DEMIROK

    Coucou alors moi j’aimerais faire part de mon expérience en allaitement, alors moi quand j’étais enceinte pour moi l’allaitement c’était primordial je voulais allaiter jusqu’à ces 1 ans même, alors au début biensure sa à été difficile j’avais tellement peur d’avoir des creuvasse on m’a tellement fais peur avec sa que j’arrêtais pas de me tartiner avec de la crème tellement mon bebe parfois n’arrivait pas a tété car sa glissait 🤣 je mettai aussi des coquillages je dormais avec tellement 🤦🏼‍♀️ Mais personne m’avait prévenu que je pouvais avoir un engorgement si « quelques choses » venez à serrer mon mamelon, du coup bah super j’ai eu l’engorgement choses qui fais très très mal j’ai même failli arrêter d’allaiter mais heureusement j’ai tenu bon ! Mon bebe a eu un muguet au palais de sa bouche du coup je l’est choper sur mon sein super 😅 bon 1 mois après plus rien l’allaitement fut un réel plaisir mais quand je sortais je tirais mon lait du coup bebe s’est habitué au beberon et à préférer le biberon 😩😩 elle avait 3 mois edemi je voulais tellement pas arrêter mais elle refusé de prendre le sein, j’ai fais appel a une consultante en lactation mais malgré mes efforts elle ne voulais absolument plus mon sein j’étais vraiment triste je m’en suis voulu de lui avoir donner le biberon ect… J’ai tirer mon lait jusqu’à ces 4 mois edemi à peu près puis j’avais plus de lait donc j’ai arrêté mais tout sa pour dire si vous souhaitez allaiter longtemps faite très attention au biberon car le debit et plus rapide que le sein et bebe préfère vite le biberon et ne voudra plus le sein

  • Chouchou

    As salam alaykoum oui le fait de ne pas avoir assea de lait est plutot un mythe… plus l enfant tete plus il ya de lait. Pr reussir son allaitement il faut vraiment en etre conavincue et se dire quil n y a que cette solution naturelle pour bébé. Et aller judquau bout malgré les crevasse etc cest dur au debut mais on prend vite ses marques. Barakallahoufik pour ton articlz vraiment bien

  • Cerise

    Eh oui , pas toujours facile de prendre sa place de parent. Entre tout les projets que nous nous sommes fait dans la tête et la réalité du terrain , parfois la marche est haute.
    L’allaitement en fait parti. Il est vrai qu’entre les différents conseils des gens qui part méconnaissance pensent bien faire en parlant de ce qui a fonctionné pour eux , notre fatigue , notre inquiétude et notre préssion à vouloir réussir , cela peut vite devenir le parcourt de la déssillusion.
    Donner son lait à son bébé , est un acte naturel depuis l’apparition de l’Homme. Notre instint animal nous à pousser à agir sans nous poser de question et ça marchait !
    Actuellement, notre socièté fait que nous sommes amenés à devoir réussir , faire nos preuves et intellectualiser tout ce que nous faisons.
    L’allaitement doit garder sa part de naturel.
    Toute maman est en capacité de réussite. Il faut nous faire confiance. Nous avons su donner la vie ; nous savons la maintenir.
    Nous devons être attentives à notre bébé. C’est pour cela que trop de visite, le bébé qui passe de bras en bras et les journées et nuits inondées de conseils attentionnés parasites cette mise en route.
    Il nous faut le temps d’observer son enfant , le regarder , épier les signes de ses besoins.Pleurer est le seul moyens de demander notre attention ( chaud / froid / inconfort ….)
    Pour la mise au sein bébé est calme, il ouvre les yeux, sort la langue, tourne la tête sur le coté ; c’est le bon moment.
    L’allaitement doit se faire à la demande( sauf cas particulier lié à sa santé ) .Au début les tétées sont nombreuses pour la mise en route dans la durée.
    Les seins ne sont pas des réservoirs , le lait est « fabriqué » au fur et à mesure de la tétée. Les seins tendus et gonflés sont l’effet d’un oedème mammaire lié à la sollicitation des glandes.
    Une bonne tétée doit durer en moyenne 15 à 20 minutes . Les 10 premières minutes c’est un lait désaltérant , ensuite viennent les graisses pour la prise de poids et la satiété.
    Il est donc nécessaire d’effectuer une longue tétée sur un même sein avant de proposer l’autre si bébé à besoin.
    Bébé est capable de téter juste pour le plaisir sans chercher à se nourrir, nous apprenons vite à faire la différence.
    Une chose est sure , c’est un voyage merveilleux lorsque nous avons réussi à passer le cap du doute et de la remise en question .
    Mais c’est aussi ça devenir maman, c’est se réadapter , se réincenter , grandir avec notre enfant selon ses besoins et sa personnalité.
    Etre maman c’est aussi être un peu seule avec soi même , son instinct et son bébé.

  • lossangelles

    Bonjour tout d’abord merci pour votre article.
    Je tient à dire, de par mon expérience, que effectivement on ne parle pas assez suffisamment sur les « contraintes » de la maternité et de l’allaitement. J’ai allaiter mes deux enfants presque 2 ans, je trouve ça magnifique mais en même temps épuisant. Épuisant que bébé ne réclame que ta présence, que personnes d’autres que toi ne peux prendre le relais car bébé veut teter constamment. Épuisant que tu sois une tétine ambulante. Épuisant ce moment où tu veux sevrer bébé mais qu’il ne veut ni tétine ni biberon et qu’il hurle en attendant que tu cède.
    C’est sûr que si sa serais à refaire, je referais pareil, car l’allaitement c’est un lien unique et magique et cette fierté que tu puisse donner le meilleur à ton bébé.

    • Oum Aya

      Bonjour, oui c’est vrai que quand on fait le choix de l’allaitement pour son premier enfant, on ne connait pas du tout ces contraintes et c’est très dur de suivre le rythme moralement… Épuisant, c’est le mot. Mais aussi des souvenirs inoubliables et une vraie nostalgie de ce lien unique après le sevrage…

  • Safiyyah

    as salem alaykum / bonjour à toutes ! ❤️
    pour ma part dans l’allaitement ce qui m’a causer le + de stress et d’angoisse et donc de difficulté c’est le sujet de la « confusion » sein / tétine
    j’avais tellement peur que mon bébé ne prenne plus mon sein parce que je lui aurai mis la tétine donc c’était moi sa tétine sauf que maman seule donc j’ai très souvent été bloquée à attendre que mon bébé me lache le sein pour pouvoir faire mes choses mais bébé avait un fort besoin de téter souvent..
    kheir إن شاء الله !
    bon courage et bon allaitement à toutes ! 🌺

    • Oum Aya

      Wa aleyki salam, alors là je ne peux que me reconnaître. C’est vrai que le besoin de succion de bébé est parfois dure à suivre quand il est très demandeur et qu’on fait le choix de ne pas proposer de tétine… De toute façon pour ma part, la tétine était crachée de la bouche directement alors je n’ai pas insisté. 😅 Comme tu dis, bon courage à toutes les mamans, parce qu’il en faut ! ❤️

  • Cathy

    Bonjour a toutes
    Merci Lucy pour ton article. Mon allaitement ne sait pas vraiment passe super bien. En réalité, je suis pro allaitement et ai une crainte particulière des laits en poudre.
    J ai vécu mes trois premiers mois de grossesse extrêmement fatiguée et très stressée de ne pas produire assez. Et, peut-être est ce l effet psychologique, mais quand bebe a eu trois mois, alors que je la nourrissait exclusivement au lait maternelle et à la demande, mes seins n’ont plus du tout produit de lait. Alors je me permets de faire ce post pour déculpabiliser certaines mamans et expliquer que ces situations peuvent arriver. Car on nous dit aussi « vous produisez assez de lait  » et sincèrement s il arrive que notre production de lait se coupe on a souvent les remarques « mais cest pas vrai cest pas possible. T as tire ton lait ? T as bu des tisanes? T as allaité a la demande ?… » moi même je n y croyais pas et il a fallut que cela m arrive pour le vivre, c etait extrêmement dur surtout que personne ne partage ces expériences là. .. Là pour le coup tu te sens une mère toute pourrie, tu te dis que ton corps vaut rien… ce n était pas simple du tout 😔

    • Oum Aya

      Bonjour Cathy, d’abord je te remercie de partager ton expérience ici. ❤️ Je te comprends, c’est très lourd à supporter ce type de situations et je pense comme tu as dit qu’il y a un univers psychologique responsable de pas mal de choses et qu’on ne connaît pas encore assez bien. En tout cas, allaitement ou pas allaitement, tu n’as aucune raison de culpabiliser tu es la personne la plus apte à faire ce qui est bon pour ton enfant et tu as fait comme tu as pu. Tout comme d’autres mamans dans ta situation. 😘

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.